Tuesday, February 09, 2010

Mon amour

C'était Ciné-Globe ce soir et je suis allée voir le film de Jane Campion - Mon Amour, qui est la version française de Bright Star. C'est un film qui raconte la vie du célèbre poète John Keats.
.
Voici le synopsis:
Au XIXe siècle, le poète romantique John Keats tient le chevet de son frère mourant en Angleterre. Lorsque la mort emporte son cadet, John se retire dans la maison de campagne de son bon ami Charles Brown. Il s'éprend alors de Fanny Brawne, une fougueuse jeune femme qui aime la couture et les soirées mondaines, à qui il donne des leçons de poésie. Bien que son confrère Charles tente de le convaincre de l'insupportable frivolité de Fanny, John ne peut que rêver de ses lèvres. Les deux amoureux se fiancent à Noël 1819. Un soir, John, qui a été prisonnier d'une violente tempête, revient très malade à la maison. La souffrance ne cesse de le marteler jusqu'à ce que ses amis lui conseillent de quitter l'Angleterre pour de plus chaudes contrées.
.
.

Ce film est d'une douceur étonnante. Serait-ce à cause de tous ces poèmes, de la beauté des personnages ou bien de la lenteur de certaines scènes? Oui, j'avoue qu'il y avait une lenteur dans ce film, mais c'était quand même approprié à ce drame romantique.
.
On était loin de notre monde moderne où tout est fait rapidement et électroniquement. Dans ce film, le rythme convient à tout. Que ce soit cette façon de se parler pour séduire en utilisant les poèmes ou simplement en s'envoyant des lettres d'amour pour que l'autre ne nous oublie pas. La tendresse de ces mots était émouvante.
.
Les lieux où ce film a été filmé étaient magnifiques. Cette grande maison où ils vivaient avec les domestiques, entourée d'une forêt et d'un champs de fleurs était parfaite. Tout cela réunit rendait ce film encore plus romantique.
.
Un autre aspect qui n'est pas très populaire ces temps-ci est le vouvoiement. Dans ce film, qui se passe dans les années 1810, les amoureux se vouvoient puis la mère et ses enfants se vouvoient également. Cela fait très sérieux, mais un peu froid - surtout entre un amant et sa bien-aimée. Je trouve ça beau, mais j'suis bien contente de ne pas avoir à utiliser le 'vous' en compagnie de mon amoureux. Imaginez ça: ''M.Fontaine, aimeriez-vous aller à la joute de hockey ce soir ? Ou préfèriez-vous mieux me lire des poèmes?'' Ça ne sonne pas trop 2010!!!
.
J'ai beaucoup aimé la légèreté de Fanny avec ses robes et ses chapeaux colorés qui détonnaient du monde sombre d'Angleterre. Fanny Brawne était une artiste - non pas une écrivaine comme son amoureux, mais une couturière avec des idées avant-gardistes. Voyez ici quelques unes des robes qu'elle porte dans le film:
Ce film m'a fait revivre mon cours de poésie que j'ai eu à l'université. Ça m'a tout à coup fait penser à une professeure que j'ai eue - Judith Cowan, pour laquelle je n'avais pas beaucoup d'affinités. Elle était si absorbée par tous ses poètes. Je n'aimais pas du tout ce cours!
.
Mais enfin, quand cette poésie se retrouve dans un film, c'est beau et romantique. Cette histoire d'amour entre Keats et Mrs.Brawne était impossible, mais si passionnée. Si je viens qu'à avoir la chance de regarder ce film à nouveau, je préfèrerais le voir en version originale anglaise.
Rating: 7,5/10
Biographie et poèmes de John Keats ICI.
En clickant sur les photos,
vous aurez la source de celles-ci.


1 comment:

Anonymous said...

Ce film est bien décrit....
on se croit presque dans la salle de cinéma à visionner ce film.
Je regrette de ne pas l'avoir vu,c'est une époque que j'adore.
Merci pour le bon reportage !!

couscous